© 2023 by Nature Org. Proudly created with Wix.com

Association »Ces Jours Heureux »
Rue Basse 30610 Logrian-Florian 06 76 08 56 63
Projet Associatif « Ces jours Heureux »


Préambule :
L’objet de notre association comme cela a été inscrit dans ses statuts lors du dépôt en
préfecture, est dans un premier temps de créer et gérer une structure visant à apporter
des temps de vacances et des propositions d’accueils temporaires, en collaboration avec
des établissements du médico-social, pour des personnes en situation de handicap.
Nous souhaiterions aussi proposer des journées à thème autour de l’information, la culture
et l’animation, toujours pour des personnes en situation de handicap. Nous souhaitons
promouvoir, diffuser et appliquer les fondements éthiques qui proposent une place à part
entière pour ces personnes singulières.
Nous souhaitons aussi effectuer un travail en partenariat avec des acteurs extérieurs, sur
des domaines aussi vastes que la culture, la santé, le sport…
Dans notre bulletin d’adhésion ou de soutien à l’association, nous la définissons comme un
projet de rencontres autour de vacances, de séjours de ruptures, de week-ends,
d’activités sociales et culturelles. Elle se propose d’accueillir dans un cadre convivial et de
partage, des personnes en situation de handicap sur des sites adaptés à leurs singularités.
Nous souhaitons également proposer des ateliers thématiques à visées culturelles,
sportives, sociétales en collaborant avec des partenaires issus de différentes formations
professionnelles.
Son projet d’accueil est basé sur des principes éthiques fondamentaux issus de la
psychothérapie institutionnelle : accueil bienveillant, ambiance, libre circulation…
Elle tend aussi à s’informer et soutenir tout courant ou tout dispositif qui contribue au
bien-être et au respect de personnes en situation de handicap. Son ambition est de
proposer un espace, une visibilité et une lisibilité pour ces personnes singulières.


1.Fondation de l’association:
L’association « Ces Jours Heureux » a été créée le 27 août 2015 par un groupe de
personnes issues des domaines éducatif, socioculturel et artistique. Elles partagent
l’idée qu’il est possible de réunir, dans un cadre convivial et non institutionnel, des
personnes en situation de handicap ayant des besoins spécifiques en terme
d’accompagnement.
Leur volonté est que l’association soit un relais pour les familles, les familles
d’accueil, les services sociaux, les institutions et qu’elle permette aux personnes
accueillies de profiter de moments de loisirs, de culture et de détente..
Conscients des responsabilités que ces ambitions génèrent, les membres fondateurs
s’engagent à engager un travail exigeant de réflexion et d’organisation pour réaliser
leurs objectifs.


2, Droit aux loisirs et aux vacances :
Le droit aux loisirs et aux vacances est inscrit dans la Déclaration Universelle des
Droits de l’Homme de 1948, dans son article 24. Toute personne a droit au repos et
aux loisirs et notamment à une limitation raisonnable de la durée du travail et à
des congés payés périodiques. Ce droit s’applique naturellement à tout être
humain, valide et autonome, aussi bien qu’aux personnes dont la liberté d’action
est réduite pour cause de maladie ou de handicap. Le temps des vacances et des
loisirs est reconnu comme un moment important de la vie d’une femme, d’un
homme, comme une parenthèse aux rythmes de son quotidien, comme une
respiration régulière indispensable à son équilibre.


3. Mélange et rencontre
Il y a, au coeur du projet de l’association, le refus de l’exclusion, du cloisonnement
pour favoriser l’idée de mixité de cohabitation.
Nous souhaitons accueillir ensemble, des personnes aux difficultés variées et nous
sommes persuadés que ce mélange n’est pas une contrainte mais au contraire un
atout. Accueillir sous le même toit des personnes aux niveaux d’autonomies
différents, aux âges différents, aux façons d’être différentes, constitue un
formidable outil permettant de développer une pédagogie de la tolérance, de la
solidarité et du respect de l’autre.
Et cette pédagogie ne sera pas faite de mots mais de vécus : chaque vacanciers
pourra faire l’expérience concrète de la différence et de la vie en collectivité en se
« mesurant » à l’autre.
Dans ce mélange, du temps sera laissé pour que les rencontres se fassent. Les
personnes ne seront pas en permanence occupées par des activités, afin qu’au sein
de chaque groupe, la magie de la rencontre opère.


4. Les objectifs :
Les personnes en situation de handicap comme beaucoup de personnes en
souffrance, évoluent dans un cadre bien repéré au niveau du rythme, des personnes
qui gravitent autour d’eux. Ils sont attachés à des habitudes de vie souvent
indispensables à leur équilibre et à leur sécurité.
Nous souhaitons être particulièrement vigilants sur ces questions en effectuant un
travail de rencontre en amont du séjour. Le lien avec les familles et les
établissements prend alors tout son sens. Il est important pour eux comme pour
nous de se rencontrer avant et après les temps de vacances ou de loisirs.
Pour nos bénéficiaires, nous souhaitons être le plus clair possible sur les dépliants
que nous mettons à leur disposition. Des photos des lieux de vacances et des
propositions. Nous souhaitons que nos équipes rencontrent avant les séjours les
futurs vacanciers. Que chacun puisse mettre des visages sur des prénoms ou des
fonctions.
Les temps de vacances et de loisirs sont des instants privilégiés. Des parenthèses
que nous devons enchantés afin que nos participants puissent trouver des appuis,
des sources d’épanouissement dans leur vie.


5. L’accueil :
Pour introduire cette notion si chère à notre champ d’activité, il ne nous apparait
pas inintéressant de s’attarder quelques instants sur la définition et sur l’origine
sémantique d’accueil et d’accueillir. Cela vient du latin « accolligere » qui signifie
rassembler.
Selon la définition du dictionnaire, l’accueil est défini comme la réception faite à
quelqu’un. Accueillir c’est recevoir. C’est aussi apprendre à accepter. Prendre
bien ou mal ce que l’on dit ou ce que l’on annonce. Avant le XIIIème siècle il
signifiait protéger, réunir, associer et aider. Il est aussi toujours intéressant de
s’attarder sur les synonymes liés à la fonction d’accueillir :admettre annoncer,
agréer ; et ceux liés à la personne accueillante que l’on désigne comme
affable, avenante, engageante.
Nos principales préoccupations sont de garantir un accueil bienveillant et adapté à
la singularité de chaque participant : Le respect du rythme, de l’intimité, et du
niveau d’autonomie.
Entre découverte, participation, chaque personne se voit proposer un niveau
d’implication modulable en fonction du moment et des envies. Nous souhaitons
offrir à chaque participant la latitude d’adapter sa participation en fonction de son
désir.


6. La philosophie :
« Être au plus proche, ce n’est pas toucher mais assumer le lointain de l’autre! »
Jean Oury.
Comme nous l’écrivions en préambule nous sommes très attachés aux concepts
fondateurs de la psychothérapie institutionnelle. Attachés comme un point d’appui,
mais non comme une fin en soi.
Cela a été précédemment écrit, mais il semble important d’en faire la répétition,
nous soutenons tout dispositif qui contribue au bien-être et au respect de la
personne en situation de handicap. Nous nous engageons aussi à travailler dans le
sens des familles, des institutions et des partenaires en général.


7. Travailler en lien:
« Ces Jours Heureux « est très attaché à l’idée du travail en lien, en relais ou en
coordination. Nous sommes persuadés qu’un effort de ce côté permet de repousser
les limites de chacune et chacun afin de diminuer les situations d’échec.
Pour accompagner au mieux la personne, il est primordial que les différents
partenaires en contact avec cette dernière puissent communiquer entre eux. Les
conséquences sont alors bénéfiques :
▪ Elle ressent qu’une attention particulière est portée à son égard
▪ Il y a une vraie cohérence dans le travail des différents intervenants
en contact avec la personne
▪ Le passage d’une structure à l’autre est plus facile car il sent une
relation de confiance entre elles
▪ Chaque partenaire alimente la réflexion de l’autre et vice-versa
Attention, il ne s’agit pas d’être intrusif dans l’intimité de l’autre mais de libérer la
parole et la communication qui permettra une meilleure compréhension entre les
parties et donc un meilleur accueil.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now